Voir l’apôtre-patriarche chez soi à Pâques

8 weeks ago | nac news | in the group nac.today (Français)

Pâques est « la fête de la consolation et de l’espérance » : ce ne sont pas là des paroles vaines exprimées par l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider. Il souhaite également envoyer un signal fort, au moyen d’un service divin au niveau mondial.

Certes, l’Église néo-apostolique a une grande expérience des retransmissions vidéo à travers le monde : depuis 1990, le service divin central de la Pentecôte est régulièrement diffusé par satellite. Or, en temps de crise liée au coronavirus, ce canal est compromis.

Les interdictions de se rassembler et les couvre-feux ont restreint et parfois même stoppé la vie des communautés locales partout dans le monde. Les services divins dans le cadre habituel et à plus forte raison dans un cadre plus vaste ne sont plus possibles pour l’instant. Car il convient maintenant de ralentir et d’endiguer la propagation de la pandémie.

Commémorer la toute-puissance de Dieu

« Il est néanmoins important pour moi que les fidèles aient, malgré tout, la possibilité de célébrer la fête de Pâques dans la communion », souligne l’apôtre-patriarche. Surtout en période de crise telle que celle que nous vivons actuellement, il est essentiel de commémorer la résurrection de Jésus-Christ. Car celle-ci témoigne de la toute-puissance de Dieu ainsi que de la présence du Fils de Dieu parmi les hommes : « Jésus-Christ a le pouvoir de tenir ce qu’il a promis ! »

En accord avec les apôtres de district, l’apôtre-patriarche a ainsi décidé de faire du dimanche de Pâques une offre particulière : ce sera un service divin mondial, que l’apôtre-patriarche conduira lui-même. Si tout se passe comme prévu, « tous les chrétiens néo-apostoliques auront ainsi l’occasion de voir et d’entendre le primat de leur Église en direct ou, plus tard, sur un enregistrement en différé », est-il écrit dans le communiqué publié sur le site nak.org.

Sur tous les canaux

Puisque la vidéotransmission éprouvée par satellite ne pourra avoir lieu dans les communautés en raison des interdictions de rassemblements et des couvre-feux, le portail en streaming de YouTube doit permettre d’amener le service divin vers les frères et sœurs. Ce canal avait déjà été utilisé lors des Journées internationales de la Jeunesse 2019 et il est actuellement utilisé par les Églises territoriales partout dans le monde pour la diffusion de services divins centraux.

Aux commandes de ce service divin de Pâques se trouve la maison d'édition Bischoff, en Allemagne, qui propose, outre la retransmission par satellite depuis de nombreuses années, aussi la retransmission par téléphone ainsi que le streaming par Internet via IPTV. En interaction, cependant, les Églises territoriales font aussi appel à leurs structures de communication éprouvées – jusqu’à sa propre chaîne de télévision, telle que NAC TV en Afrique du Sud.

« Nous vous tiendrons informés en temps opportun des détails techniques requis pour recevoir le service divin de Pâques célébré par l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider », écrit le porte-parole international de l’Église, Peter Johanning. Pour lui, il est évident : « Rien de similaire n’a encore existé jusqu’à présent dans l’histoire de l’Église néo-apostolique. »


Photo: Marcel Felde

Automatic translation