Voir l'apôtre-patriarche chez soi à Pâques

8 weeks ago | nac news | in the group Schweiz (Französisch)

Pâques est « la fête de la consolation et de l’espérance » : ce ne sont pas là des paroles vaines exprimées par l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider. Il souhaite également envoyer un signal fort, au moyen d’un service divin au niveau mondial.

Certes, l’Église néo-apostolique a une grande expérience des retransmissions vidéo à travers le monde : depuis 1990, le service divin central de la Pentecôte est régulièrement diffusé par satellite. Or, en temps de crise liée au coronavirus, ce canal est compromis.

Commémorer la toute-puissance de Dieu

« Il est néanmoins important pour moi que les fidèles aient, malgré tout, la possibilité de célébrer la fête de Pâques dans la communion », souligne l’apôtre-patriarche. Surtout en période de crise telle que celle que nous vivons actuellement, il est essentiel de commémorer la résurrection de Jésus-Christ. Car celle-ci témoigne de la toute-puissance de Dieu ainsi que de la présence du Fils de Dieu parmi les hommes : « Jésus-Christ a le pouvoir de tenir ce qu’il a promis ! »

En accord avec les apôtres de district, l’apôtre-patriarche a ainsi décidé de faire du dimanche de Pâques (12.04.2020) une offre particulière : ce sera un service divin mondial, que l’apôtre-patriarche conduira lui-même. Si tout se passe comme prévu, tous les chrétiens néo-apostoliques auront ainsi l’occasion de voir et d’entendre le primat de leur Église en direct ou, plus tard, sur un enregistrement en différé.

« Nous vous tiendrons informés en temps opportun des détails techniques requis pour recevoir le service divin de Pâques célébré par l’apôtre-patriarche Jean-Luc Schneider », écrit le porte-parole international de l’Église, Peter Johanning. Pour lui, il est évident : « Rien de similaire n’a encore existé jusqu’à présent dans l’histoire de l’Église néo-apostolique. » Pour plus de détails : nac.today Adaptation : B. Landmesser / A. Grossglauser

Automatic translation